Habituellement, Apple est accusée par des patents trolls à la recherche de gloire et d’argent. Cette fois, la plainte pour violation de brevet présumée provient d’une société importante telle que Location Based Technologies, spécialisée dans les systèmes GPS à faible puissance et qui produit le célèbre PocketFinder.

PocketFinder

La plainte indique qu’Apple aurait enfreint 5 brevets LBT, chacun d’entre eux concernant des fonctions d’économie d’énergie liées aux appareils portables. Plus précisément, la plainte vise les iPhone et iPad et leur capacité à “tuer” les activités en arrière-plan si certaines circonstances prédéfinies existent.

Location Based Technologies commercialise une gamme de dispositifs GPS sous la marque PocketFinder. Conçus pour la surveillance des personnes et des véhicules, ces produits utilisent des récepteurs GPS, des modules Wi-Fi, des émetteurs cellulaires et d’autres technologies pour fournir des services de surveillance de la localisation et de géolocalisation à leurs clients.

Comme expliqué sur le site Web PocketFinder, l’appareil reçoit des signaux GPS ou Wi-Fi pour trianguler sa position, puis se connecte à un réseau cellulaire pour télécharger ces données sur un serveur à intervalles réguliers. Un client peut récupérer les informations de localisation pour enregistrer sa famille ou sa voiture via une interface Web ou via l’application mobile PocketFinder. Les notifications peuvent également être activées à l’aide des paramètres de geofencing configurés dans l’application.

LBT affirme que les produits Apple utilisent la technologie couverte par les brevets déposés aux États-Unis : 8.497.774, 8.542.113, 8.102.256, 8.421.618 et 8.421.619. Tous portent le titre “Appareil et procédé de détermination de la position et des coordonnées de suivi d’un dispositif de repérage”.

Les brevets 774 et 113 couvrent respectivement les technologies “mode faible consommation” et “emplacement central”. Elle sont conçues pour réduire ou arrêter les processus en arrière-plan tels que la fonctionnalité GPS, dans le but de réduire la consommation de la batterie.

Apple aurait également violé les brevets 256, 618 et 619 IP avec son « mode de détection face cachée », la fonctionnalité introduite dans iOS 9 qui utilise des capteurs de proximité et des données d’accéléromètre pour déterminer quand un iPhone est placé face avant sur une surface. Lorsqu’un iPhone est dans ce position, son affichage est désactivé et les notifications entrantes sont désactivées. LBT indique que cette fonctionnalité désactive également certaines tâches en arrière-plan, notamment les fonctions GPS.

La société demande à Apple des dommages non encore quantifiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom