Japan Display est de plus en plus en difficulté après un autre renoncement de la part de divers investisseurs. Désormais, la société est actuellement en pourparlers avec Apple pour tenter de résoudre la situation.

Japan Display - iPhone XR

Apple étudie une demande de Japan Display pour renoncer à la créance et investir 185 millions de dollars supplémentaires, en échange de la production des commandes déjà prévues pour les écrans LCD à monter sur l’iPhone. Un porte-parole de l’entreprise japonaise a déclaré qu’il ne savait pas si la négociation aboutirait, mais «… au moins, Apple a montré sa volonté d’en parler. Vous seriez surpris de voir comment Apple nous soutient ».

Le déclin de JP a été en partie causé par un accord avec Apple pour la construction d’une nouvelle usine de panneaux LCD en 2015. Apple prévoyait de financer en grande partie le projet d’un montant de 1,5 milliard de dollars en échange d’un pourcentage sur les ventes des écrans. Comme Apple a peu à peu migré vers l’OLED, cela a réduit le nombre de commandes envoyées à Japan Display. De fait, la société a eu des réelles difficultés à rembourser sa dette de Apple. Au cours des derniers mois, plusieurs groupes d’investisseurs ont entamé des négociations en vue de reprendre ou de financer le Japan Display, mais aucun n’a abouti.

Le fabricant reste le principal fournisseur des écrans LCD utilisés par Apple sur les iPad, iPhone XR et Mac. Seulement, les commandes pourraient diminuer davantage dans les années à venir. Les nouveaux investissements, en plus de l’aide d’Apple, pourraient être utilisés par la société pour démarrer la production de panneaux OLED.

Nous verrons si Apple et Japan Display arriveront à trouver un accord mettant la firme japonaise à l’abri de la faillite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom