Certains employés de Snap ont abusé des outils de gestion de données utilisés par l’entreprise afin d’accéder aux informations sensibles des utilisateurs. Cela concerne notamment des photos privées enregistrées sur Snapchat.

Snap

Comme d’autres entreprises de technologie, Snap utilise une série d’outils pour satisfaire les demandes de données légitimes d’utilisateurs ou de tiers en cas de problèmes. Ils permettent aussi d’appliquer des règles internes et se conformer aux autres normes du secteur. Par exemple, l’outil “SnapLion” est légitimement utilisé pour accorder l’accès aux informations des utilisateurs si une citation est envoyée par la police.

Bien qu’il soit interdit d’accéder à ces données sans autorisation, plusieurs employés de Snap auraient utilisé ces outils pour accéder aux données privées des utilisateurs. Selon le rapport d’aujourd’hui, ces activités illicites remontent à plusieurs années et les abus se sont produits à quelques reprises seulement.

Un ancien employé pointe du doigt SnapLion, affirmant que l’outil ne disposait pas d’un système adéquat pour enregistrer ou surveiller les utilisateurs. Par la suite, Snap a amélioré la sécurité de ses outils et il est maintenant beaucoup plus complexe d’y accéder sans autorisation. De plus, SnapLion sert également à réinitialiser les mots de passe des comptes compromis et à effectuer d’autres tâches d’administration des utilisateurs.

Un porte-parole de Snap a déclaré ce qui suit :

« La protection de la vie privée est fondamentale dans Snap. Nous conservons très peu de données utilisateur et avons des politiques de contrôle saines pour limiter l’accès interne à ces informations. Les accès non autorisés constituent une violation flagrante des normes de conduite de l’entreprise et, s’ils sont détectés, entraînent un licenciement immédiat. »

Pour le moment, nous ne savons pas si ces activités illégales de certains employés se poursuivront. La source confirme que Snap a travaillé dur pour améliorer la protection des données de ses utilisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom