En juin 2018, le fonds Bain Capital, dont Apple faisait partie, a acheté la totalité de la division de la mémoire de Toshiba. Près un an après, Toshiba est sur le point de racheter toutes les actions vendues à Apple, Dell, Kingston et Seagate.

Toshiba

L’accord initial entre Toshiba et le fonds Bain Capital avait été mis en place pour empêcher l’acquisition de la société par Western Digital. Une telle opération aurait réduit davantage la concurrence sur le marché des mémoires flash. À cette époque, Toshiba était obligé de vendre l’intégralité de l’unité dédiée aux mémoires flash. Ses finance n’étaient pas au beau fixe. C’est pourquoi un accord a été conclu pour un montant total de 18 milliards de dollars.

Aujourd’hui, Toshiba est sur le point de racheter toutes les actions vendues même à Apple. La société aurait obtenu un emprunt important auprès de banques japonaises. Toutes les sociétés du fonds Bain Capital gagneront plusieurs centaines de millions de dollars grâce à cette transaction. C’est donc un bon retour sur investissement par rapport à l’investissement initial, 12 mois en arrière.

En outre, il ne faut pas oublier le résultat le plus important de cet investissement : faire en sorte que le marché des mémoires flash reste plus compétitif et pas seulement entre les mains de Western Digital, avec des prix plus bas en faveur de tous les fabricants de smartphones, ordinateurs portables et tablettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom