Instagram prend des mesures pour lutter contre la désinformation et à cacher les hashtags relayant de fausses informations sur les vaccins.

Instagram

À compter d’aujourd’hui, la société commencera à bloquer l’accès certains hashtags destinés à dissuader les personnes de se vacciner ou de vacciner leurs enfants. Instagram l’a annoncé lors d’une conférence de presse à San Francisco hier :

« Par exemple, si le hashtag était #vaccini1234 et contenait un pourcentage élevé d’informations erronées à son sujet, nous bloquerions totalement ce hashtag ».

Instagram examinera les publications supprimées en raison de la violation des règles de désinformation. L’apprentissage automatique permettra de comprendre les hashtags auxquels elles sont associées. Si l’une d’elles était liée à différents messages relatifs à la désinformation, elle sera automatiquement bloquée.

Instagram prévoit également d’introduire un message contextuel pour les personnes recherchant des informations sur les vaccins. Ainsi, elles pourrontt choisir que des informations de haute qualité sur le sujet. Les efforts visant à lutter contre la désinformation sur les vaccins en sont encore à leurs débuts. De fait, les utilisateurs continueront à trouver des messages « no-vax » pendant encore quelque temps.

La désinformation sur les vaccins est répandue, malgré toutes les “craintes” déclarées insensées par l’Organisation mondiale de la santé, les Centers for Disease Control et des organisations similaires.

La nouvelle intervient après que Facebook ait également subi des pressions croissantes pour retirer la propagande anti-vaccin. Ses algorithmes ont permis de créer un large public autour de ces canulars. Deux mois se sont écoulés depuis que Facebook a déclaré qu’il réprimerait ces canulars contre la vaccination. Mais selon les journalistes, ils sont toujours présents sur toutes les plateformes de l’entreprise. Entre-temps, une épidémie de rougeole à New York a attiré l’attention sur l’impact de la désinformation anti-vaccin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom