Après avoir officiellement retardé le lancement du nouveau Galaxy Fold, Samsung tient à récupérer toutes les unités envoyées aux journalistes.

Les journalistes, blogueurs, youtuber et critiques (du moins aux États-Unis) qui ont testé les premiers Galaxy Fold ont reçu une notification officielle de Samsung. La firme sud-coréenne demande le retour des unités envoyées ces derniers jours. Plusieurs personnes se sont en effet retrouvées avec des problèmes d’affichage après 24 à 48 heures d’utilisation de l’appareil.

Ces problèmes comprenaient le gonflement de l’écran, l’affichage scintillant et de réelles fissures dans le verre. Pourtant, certains utilisateurs n’ont effectué aucunes opérations particulières. Malgré tout, le Galaxy Fold est devenu complètement inutilisable.

Samsung a expliqué que le lancement officiel de terminal serait retardé en raison de problèmes éventuels liés au mécanisme de la charnière. Dans certains cas, il laissait passer suffisamment de débris sous la couche d’écran susceptibles de l’endommager. Samsung souhaite peut-être également examiner d’autres problèmes matériels. Mais la note officielle ne mentionne pas le film protecteur en tant qu’élément “indispensable” pour protéger l’écran. D’autant que les problèmes se sont également produits sur le Galaxy Fold même avec le film encore monté.

D’un côté, Samsung se doit de repousser le lancement de son smartphone pliable, sans date précise, et de l’autre, les testeurs doivent restituer les unités reçues.

« L’avantage est que nous avons la possibilité de résoudre ce problème avant de vendre les téléphones à un large public, nous n’aurons donc pas les mêmes plaintes », a déclaré un employé de Samsung dans une déclaration anonyme à Reuters.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom