Certains experts du secteur ont expliqué pourquoi Apple devait signer un contrat pluriannuel avec Qualcomm.

Selon les experts de Bloomberg : « les modems sont le sport des rois et Qualcomm est probablement la seule société au monde capable de réaliser des modems 5G qui répondent aux exigences d’Apple en moins d’un an. »

Les modems nécessitent plus de niveaux d’ingénierie que les autres types de processeurs. Le modem connecte les téléphones aux réseaux cellulaires. Ainsi, les appareils peuvent surfer sur le Web, télécharger des applications et passer des appels téléphoniques :

« Faire en sorte que tout cela fonctionne sans heurts et partout dans le monde est une tâche complexe qui nécessite un savoir-faire industriel important et difficile à acquérir. Apple a commencé à travailler sur ses modems il y a environ un an, mais ce processus dure généralement au moins deux ans et des tests d’un an et demi. »

Pas de modem Apple sans Qualcomm

Le problème est tout ce qu’une puce de modem doit faire. Elle gère le Wi-Fi, le Bluetooth et les données mobiles. Les communications Wi-Fi et Bluetooth doivent être compatibles avec une gamme de normes. Cela va de la plus ancienne à la plus récente. Et la situation est encore plus complexe en ce qui concerne les données mobiles. Nous avons besoin de compatibilité avec chaque génération de technologie, mais aussi avec les différentes normes en vigueur dans le monde :

« Les opérateurs de réseaux sans fil construisent des réseaux de différentes manières, en utilisant des équipements différents et des fréquences radio distinctes. Les modems doivent s’intégrer à cette technologie variée, mais également prendre en charge de manière transparente les anciens systèmes sans fil.

Pour qu’un téléphone soit commercialisé dans le monde entier, il doit être qualifié pour fonctionner sur de nombreux réseaux locaux, processus qui nécessite des tests sur le terrain rigoureux par des ingénieurs expérimentés.

Obtenir des modems qualifiés dans le monde entier est extrêmement difficile. Sans tout savoir sur la 2G, la 3G ou la 4G, il est impossible de concevoir des composants de ce type. »

Qualcomm a cette expérience. Il dispose également de laboratoires hautement sophistiqués pouvant être configurés pour imiter l’environnement radio de n’importe quel pays du monde. Si Apple veut créer sa propre puce 5G, elle doit développer ce type de structure et concevoir le modem.

Les analystes estiment qu’Apple a au moins cinq ans de retard sur Qualcomm. C’est probablement ça qui a convaincu les dirigeants de mettre de côté leurs batailles juridiques. Trouver un accord valable pendant au moins six ans était la meilleure des solutions.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom