En 2018, Apple a atteint une valeur record de mille milliards de dollars, à tel point que plusieurs magazines et spécialistes du secteur l’ont qualifié de la société la plus rentable au monde. Apparemment, les choses se sont passées différemment.

En 2018, le bénéfice net d’Apple s’élevait à 59,53 milliards de dollars, soit bien moins que les 111 milliards de dollars générés par le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco.

Dans les données publiées il y a quelques jours après la vente de 10 milliards de dollars d’obligations, le géant pétrolier saoudien a révélé les gains de 2018. Les 111 milliards de dollars de 2018 le placent en tête du classement des sociétés les plus rentables de 2018, surmontant les analyses de JP Morgan Chase, Alphabet, Facebook et Exxon Mobil réunies. C’est l’une des rares fois où Aramco a ouvert ses livres de comptes.

Cependant, la situation est différente de celle d’Apple. Bien que la société Cupertino, malgré quelques moments négatifs, parvienne toujours à être élevée, la fortune d’Aramco dépend fortement du prix du pétrole. Il suffit de dire qu’en 2016, cette société avait enregistré un bénéfice net de “seulement” 13,3 milliards de dollars, alors qu’Apple avait atteint 45,69 milliards de dollars la même année.

Comme quoi les grands cabinets d’analyse peuvent se tromper, d’autant quand ils n’ont pas toutes les cartes en main.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom