Les batailles juridiques contre Qualcomm ont irrémédiablement compromis les relations commerciales avec Apple, obligeant ainsi la société Cupertino à choisir Intel en tant que fournisseur de modems pour les iPhone actuels. Toutefois, dans une perspective 5G, Intel n’est pas encore prêt et Apple pourrait avoir des difficultés à trouver un nouveau fournisseur.

Outre Qualcomm, les trois seules sociétés qui produisent ou commenceront bientôt à produire des puces 5G sont Samsung, Huawei et MediaTek. Cependant, Apple devrait faire face à des problèmes de tailles avec ces trois fabricants.

Selon les dernières rumeurs, Samsung prévoit des coûts trop élevés pour produire des modems 5G dont Apple aurait besoin à partir de 2020. La situation pourrait changer dans quelques années, car les coûts de cette technologie devraient baisser, mais pour le moment la firme sud-coréenne ne semble pas vouloir accorder de rabais, car elle peut justement profiter de cette position avantageuse.

Toutefois, Samsung aurait également rejeté la proposition d’Apple de fournir la puce Exynos 5100 5G, car toute la production est dédiée à la série Galaxy S10. En pratique, Samsung ne serait pas en mesure de garantir le nombre nécessaire de puces 5G pour son Galaxy et les futurs iPhone.

La situation de Huawei est différente, c’est une entreprise capable de fournir des modems 5G à des prix conformes aux attentes d’Apple. Le problème est que le gouvernement américain accepterait difficilement un partenariat de ce type, étant donné que Huawei a souvent été accusé de collaborer avec le gouvernement chinois pour espionner les dirigeants politiques et les dirigeants d’entreprises de pays étrangers.

Enfin, MediaTek ne semble pas actuellement en mesure de répondre aux demandes quantitatives et qualitatives d’Apple.

Qualcomm ayant été rayé de la liste des fournisseurs d’Apple pour des raisons évidentes, les deux seules solutions pour Apple semblent être soit Intel, soit la production interne d’un modem maison. Dans les deux cas, la société devrait investir beaucoup d’argent soit pour aider Intel dans cette première phase, soit pour créer son propre modem. La deuxième hypothèse est peu probable pour le moment, étant donné que dans 2 ans, Apple ne pourrait jamais créer sa propre puce de modem. Par conséquent, seule l’option Intel reste disponible.

La situation n’est pas simple du tout et le seul “coup de chance” pour Apple est que les premiers iPhone 5G aient été planifiés pour 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom