Finalement, Qualcomm n’aura pas à débourser les 243 millions de dollars dans le cadre de sa condamnation en 2009 pour position dominante sur le marché des modems CDMA et des puces de radiofréquence.

10 ans après sa condamnation, la commission sud-coréenne du commerce équitable (FTC) a annoncé jeudi une réduction des dommages à une amende d’environ 200 millions de dollars.

Pour rappel, la pénalité couvrait une période de neuf ans au cours de laquelle Qualcomm avait fourni des pots-de-vin aux fabricants coréens de smartphones Samsung et LG pour les inciter à ne pas aller voir la concurrence dans le cadre de la fabrication de modems.

« La décision de la Cour suprême de janvier a confirmé la plupart des décisions des juridictions inférieures, tout en laissant ouverte la possibilité de faire appel de 73 milliards de won. Selon le rapport, la FTC a modifié sa sanction afin de refléter le verdict de la Cour suprême, tout en rappelant que “une entreprise monopoliste abusant de sa position sur le marché ne peut être tolérée”. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom