Apple a breveté la technologie « anti-interception » avec pour objectif d’empêcher les forces de police de localiser les positions des utilisateurs via leurs smartphones ou d’intercepter des messages et des appels téléphoniques.

Le brevet concerne une méthode de cryptage des signaux envoyés entre les antennes mobiles et les téléphones portables des utilisateurs finaux, les protégeant ainsi des écoutes téléphoniques des agences de maintien de l’ordre. Cette technologie limiterait l’utilisation de boîtes dites « Stingray » qui servent de ponts téléphoniques et utilisées pour suivre les positions des utilisateurs, écouter leurs appels ou lire les messages texte reçus et envoyés.

L’utilisation de ces boîtes a toujours été critiquée, car elles permettent de collecter des données sur tous les appareils, même si leur but est d’intercepter des informations utiles sur les suspects d’un crime. De plus, les pirates pourraient exploiter ces Singrays pour tenter de collecter les données privées des utilisateurs.

Apple prévoit de résoudre le problème en appliquant un véritable cryptage de bout en bout entre le réseau et l’ID unique d’un iPhone. Ce cryptage ne pourrait pas masquer le contenu du SMS, mais rendrait beaucoup plus difficile le suivi du périphérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom