Foxconn n’a pas confirmé les 50 000 travailleurs saisonniers qui, selon les estimations initiales, auraient dû travailler ensemble pendant un certain temps.

Selon Nikkei, face aux petites commandes d’Apple, Foxconn a été contrainte de ne pas renouveler les 50 000 emplois sous contrat. Les premières réductions de personnel avaient déjà eu lieu en octobre. À cette époque de l’année, Foxconn a toujours réduit une partie de l’effectif contractuel, mais jamais autant.

D’habitude, Foxconn renouvelle les contrats de ces travailleurs tous les mois d’août à janvier, puis effectue des réductions à partir de février. Des réductions qui, toutefois, se limitaient généralement à quelques milliers de personnes et non à 50 000 travailleurs.

Une situation similaire est en train de se produire chez Pegatron et d’autres fournisseurs Apple mineurs. La raison est liée à la baisse des ventes de l’iPhone, ce qui a obligé Apple à ralentir la production.

En outre, Foxconn se prépare à une importante restructuration interne, qui conduira à la fusion des unités commerciales dédiées à l’iPad et au MacBook avec celles impliquées dans la production d’ordinateurs Acer et Dell. Ces réductions, ajoutées à celles des 50 000 contractuels, permettront d’économiser 2,96 milliards de dollars en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom