Le PDG d’Apple, Tim Cook, a écrit ce matin un essai pour le TIME Magazine, demandant au Congrès américain d’approuver « une législation fédérale complète sur la confidentialité ». Cook dit qu’en 2019, il est temps que tout le monde « défende le droit à la vie privée ».

L’essai continue avec les nombreuses demandes de Cook visant à améliorer les règles de confidentialité dans le secteur des technologies, en particulier auprès des entreprises qui créent des « profils » à partir de données utilisateur, pour lesquelles Cook est clairement opposé. Bien que le problème soit énorme, Tim Cook pense qu’il est toutefois toujours possible de le résoudre grâce à un « paquet de réformes qui protège et responsabilise le consommateur ».

Tout d’abord, Cook affirme que les consommateurs ont le droit de voir leurs « données personnelles réduites au minimum », ce qui signifie que l’utilisateur n’est pas obligé de divulguer toutes ses données personnelles, mais uniquement les données essentielles. Il invite également les entreprises à « supprimer les informations d’identification des données client » et, si cela n’est pas possible, à « éviter de les collecter », une référence claire à la pratique de confidentialité adoptée par Apple. Cook ajoute que les utilisateurs ont « le droit de savoir, le droit d’accès et le droit à la sécurité des données ».

Selon Cook, le principal défi auquel la protection de la vie privée est actuellement confrontée est que les violations commises par certaines entreprises sont « invisibles ». Pour cette raison, la Federal Trade Commission devrait mettre en place un système permettant aux utilisateurs de contrôler où et comment leurs données sont utilisées et vendues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom