Apple prévoit de réduire les recrutements de plusieurs divisions internes, après les résultats négatifs résultant des ventes d’iPhone pendant la saison de Noël.

Selon Bloomberg, la nouvelle a été partagée par Tim Cook lui-même lors d’une réunion interne des employés au début du mois de janvier. Le PDG d’Apple estime qu’un blocage total du recrutement serait une mauvaise idée, mais certaines hypothèses précédemment envisagées pour certaines divisions de la société seront réduites.

Tim Cook n’a pas encore choisi les divisions qui seront affectées, mais certaines équipes, comme celles dédiées aux technologies de l’IA, continueront à recevoir de nouveaux employés spécialisés. En outre, Cook aurait également indiqué aux employés que l’importance d’une division donnée pour l’avenir d’Apple n’était pas mesurée au moyen des taux d’embauche.

Les hypothèses envisagées pour les nouveaux bureaux d’Austin au Texas ne devraient pas non plus être affectées. Rappelons qu’Apple a embauché 9 000 nouveaux employés en 2018 et 7 000 nouveaux employés en 2017. À l’heure actuelle, la société compte 132 000 employés dans le monde entier.

Ce choix, qui n’est que temporaire, serait la conséquence des résultats financiers négatifs attendus pour le premier trimestre de 2019, qui, selon Tim Cook, découlent de divers facteurs liés principalement au marché de l’iPhone en Chine.

Selon Bloomberg, au moins en interne, les dirigeants d’Apple considèrent la baisse des ventes d’iPhone comme une opportunité d’innovation, à tel point que la société envisage de renforcer sa catégorie croissante de services avec des intégrations tierces et un futur service de streaming TV.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom