Pour éviter le blocage des ventes d’iPhone en Chine, Apple pourrait transférer une grande partie de sa production de Foxconn à Pegatron.

Selon Nikkei, l’iPhone assemblé par Foxconn et Wistron enfreint les brevets de Qualcomm, mais les appareils produits par Pegatron sont exemptés de cette violation. La confirmation est venue de Qualcomm elle-même et peut être lue dans les documents présentés aux tribunaux chinois.

Pegatron a en fait un accord de licence valide avec Qualcomm qui couvre les deux brevets au centre de l’interdiction en Chine. Apple envisage la possibilité de transférer à Pegatron une grande partie de la production de l’iPhone, au cas où le blocage est confirmé. Cette décision mettrait en crise surtout Foxcoon, qui s’occupe aujourd’hui de la plus grande partie de la production de l’iPhone.

Le seul doute qui reste est la capacité de production de Pegatron, qui peut difficilement atteindre le nombre de iPhones assemblés quotidiennement dans les usines de Foxconn. Quoi qu’il en soit, selon les premières estimations, Apple devrait perdre 5 milliards de dollars de revenus d’ici la fin de l’année si l’interdiction entrait en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom