Le président Trump a annoncé que les États-Unis et la Chine étaient parvenus à un accord visant à mettre un terme à ce qui était sur le point de devenir une véritable guerre commerciale entre les deux pays.

Après avoir rencontré le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, à la fin du G-20 en Argentine, Trump a déclaré qu’un accord avait été trouvé entre les deux pays. Les droits de douane imposés par les États-Unis sur différentes marchandises importées de Chine seront suspendus pendant 90 jours, mais entre-temps, nous tenterons de trouver un accord susceptible de satisfaire toutes les parties concernées.

Auparavant, le gouvernement Trump avait imposé des taxes qui auraient touché plus de 200 milliards de dollars de produits importés de Chine. Dans ce cycle de taxation seraient également inclus les iPhone et les ordinateurs portables, avec des augmentations allant jusqu’à 10%.

Dans le cadre de cet accord, le gouvernement chinois achètera une très grande quantité de produits agricoles, énergétiques et industriels fabriqués aux États-Unis. Selon Trump, cela « réduira le déséquilibre commercial entre les deux pays ».

Apple était donc un spectateur intéressé par cette guerre commerciale, car les taxes prévues par Trump auraient entraîné des coûts plus élevés pour la plupart des produits, avec des répercussions également et surtout pour les utilisateurs finaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom