Tim Cook, fervent défenseur du RGDP, appelle à une nouvelle loi américaine sur la protection de la vie privée

 

Dans son discours à la conférence sur la confidentialité à Bruxelles ce matin, le PDG d’Apple, Tim Cook, a appelé à l’adoption de nouvelles lois sur la confidentialité des données numériques aux États-Unis, car « l’énorme quantité de données personnelles collectées par les entreprises nuit à la société ».

Tim Cook a prononcé un discours passionné et très fort, signe de son grand intérêt pour la protection de la vie privée des utilisateurs. Il a réaffirmé que l’engagement d’Apple en matière de protection de la vie privée se renforçait, ajoutant que ses concurrents ne faisaient que peu de choses à cet égard. Cook s’inquiète de la collecte, de la protection et de la manipulation des données personnelles des utilisateurs.

Le PDG d’Apple a déclaré que la technologie moderne avait créé un « ensemble de données industrielles » qui permettait aux informations des utilisateurs d’être « armées contre nous avec une efficacité militaire ». Pour Cook, ce mécanisme affecte non seulement les individus, mais également des sociétés entières : « Les plates-formes et les algorithmes qui ont promis d’améliorer nos vies peuvent en réalité amplifier nos pires tendances humaines. Certains acteurs et même des gouvernements ont profité de la confiance des utilisateurs pour accroître les divisions, inciter à la violence et même saper notre sentiment commun de ce qui est vrai et de ce qui est faux. Cette crise est réelle. Ce n’est pas de l’imagination ou de l’exagération ».

Cook se dit favorable à l’augmentation des normes de sécurité des données et demande également une réglementation fédérale aux États-Unis. À ce stade, le PDG d’Apple a salué l’application réussie de la loi européenne sur la protection de la vie privée, connue sous le nom de RGPD : « Il est temps que le reste du monde suive votre exemple ».

Et encore une fois : « Chez Apple, nous sommes tout à fait en faveur d’une loi fédérale sur la vie privée aux États-Unis qui protège quatre droits fondamentaux : le droit de minimiser les données à caractère personnel; le droit pour les utilisateurs de savoir quelles données sont collectées à leur sujet; le droit d’accéder à ces données; le droit de conserver des données en toute sécurité ».

En fin de compte, Cook déclare qu’un grand nombre de personnes aux États-Unis voient dans ces réglementations un obstacle à l’innovation, mais « cette notion est non seulement fausse, mais elle est également destructrice. Le potentiel de la technologie doit toujours être enraciné dans la confiance que les gens ont en elle ».

 
  • 21929 Posts
  • 8487 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.