La juge Lucy Koh a rejeté la requête requise par les plaignants du recours collectif contre Qualcomm et le potentiel blocage des importations d’iPhone avec des puces Intel aux États-Unis.

La motion a été rejetée, bien qu’il ne soit pas exclue qu’elle puisse être rouverte à l’avenir, par Lucy Koh, une juge chargée des affaires liées aux sociétés de technologie et principalement à Apple.

Les plaignants du recours collectif, qui ont poursuivi Qualcomm pour des violations des lois antitrust, ont présenté en juin la proposition qui favoriserait la suppression du possible blocage des importations d’iPhone aux États-Unis. La requête a été faite par des plaignants qui estiment que la plainte de Qualcomm concernant l’ITC représente une action anticoncurrentielle.

« Au fond, les plaignants ne peuvent pas soutenir leur demande d’injonction préliminaire car leur préjudice repose sur une chaîne déductive spéculative et atténuée, qui inclut de manière centrale des décisions intermédiaires de plusieurs décideurs indépendants », a écrit le juge Koh.

La question est loin d’être résolue pour le moment, mais nous vous ferons savoir si la situation évolue dans un sens ou dans l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom