Le Centre national juridique et politique (PNB), un groupe conservateur basé en Virginie, envisage de soumettre une proposition pour les actionnaires d’Apple afin de « revoir ses politiques relatives aux droits de l’homme » en Chine.

Le NLPC, dans une lettre publiée mercredi, a annoncé qu’il avait soumis une proposition qui sera discutée lors de la réunion annuelle des actionnaires d’Apple prévue pour l’année prochaine. Dans la lettre, le président du groupe Flaherty – ainsi que les actionnaires d’Apple – définit Tim Cook comme un hypocrite, parce que « Apple est de plus en plus dominé par le gouvernement chinois et a signé plusieurs accords avec eux, dans un pays où pendant des années n’est pas respecté la liberté d’expression et les principaux droits de l’homme sont lésés ».

Juste parce qu’Apple fonctionne dans les pays où les droits humains sont systématiquement violés, même en respectant les règles ambiguës telles que celle qui a forcé la compagnie à transférer les données des utilisateurs chinois sur un serveur local contrôlé par le gouvernement, le NLPC appelle à une plus grande clarté et revoir les politiques de droits de l’homme dans ces pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom