Facebook a supprimé l’application Onavo Protect VPN de l’App Store, certaines de ses fonctionnalités violant les règles d’Apple en matière de collecte de données utilisateur.

Comme l’a rapporté le Wall Street Journal, au début du mois d’août, Apple avait signalé à des responsables de Facebook que l’application Onavo, dédiée à la création de réseaux privés virtuels (VPN), violait les nouvelles règles de l’App Store concernant la collecte de données. Aucune application ne peut collecter des données utilisateur pour créer des profils publicitaires ou des bases de données de contacts.

Les représentants des deux sociétés se sont rencontrés la semaine dernière pour discuter de l’application Onavo, Apple suggérant que Facebook supprime volontairement l’application Onavo de l’App Store. Facebook a accepté et maintenant l’application n’est plus téléchargeable sur iPhone.

Ceux qui ont déjà téléchargé Onavo dans le passé peuvent continuer à utiliser l’application sans problème, mais il est clair qu’aucune autre mise à jour ne sera publiée dans le futur.

Les nouvelles directives de l’App Store actives depuis le mois de juin interdisent le partage et la vente de base de données contacts d’utilisateurs à des tiers. En outre, une application ne peut pas accéder à la liste de contacts de l’utilisateur à des fins bien mises en évidence et approuvées par l’utilisateur, puis utiliser cette base de données à d’autres fins, sauf si le développeur obtient un consentement explicite supplémentaire. Quiconque enfreint ces règles se risque à la suspension de son compte développeur.

Apple interdit également tous les VPN intégrés dans les applications exploitant les données utilisateur à des fins de marketing et de ciblage. Facebook est clairement ciblé et la fonctionnalité « Protéger » intégrée dans l’application Onavo, ce qui en théorie permet un degré élevé de protection, mais qui, en pratique, a permis à l’entreprise de collecter des données via Onavo et de les utiliser pour améliorer ses produits et services liés à Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom