L’an dernier, Apple a opté pour le système TrueDepth dans l’iPhone X, forçant l’entreprise à utiliser une encoche pour loger les différents capteurs nécessaires à la reconnaissance faciale Face ID.

Cependant, en début d’année, Apple a déposé une demande de brevet pour un nouveau système qui lui permettra de produire des modèles d’iPhone dotés d’un scanner d’empreintes digitales sur écran utilisant une nouvelle technologie. Celle-ci n’utilise pas la technique de balayage optique d’image utilisée sur certains combinés conçus et fabriqués en Chine, ni même le système à ultrasons le plus précis et le plus coûteux, comme celui attendu sur le Samsung Galaxy S10.

L’invention d’Apple envisage l’utilisation d’un capteur diélectrique, d’autres capteurs qui se chevauchent et au moins une source de lumière. La technologie permet à Apple d’obtenir des données de crêtes d’empreintes digitales en 3D. Au lieu de capteurs, des caméras placées stratégiquement sous l’écran pourraient également être utilisées pour capturer une structure d’empreinte digitale en 3D.

La demande de brevet, numéro 20180225498, a été déposée en janvier, après le lancement de l’iPhone X d’Apple. Le seul inventeur est Dale Setlak. Si l’idée est là, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle devienne réalité avant plusieurs années sur l’iPhone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom