En avril, lorsque les actions d’Apple ont explosé alors que les inquiétudes s’accumulaient sur les ventes de l’iPhone X, l’investisseur milliardaire Warren Buffet a récupéré les actions sous-évaluées par les actionnaires d’Apple. À l’époque, c’était la panique totale à Wall Street concernant les actions Apple, ce qui s’est traduit par une baisse rapide de 8%, ce qui avait supprimé 75 milliards de dollars de l’évaluation de la société à l’époque.

La holding de Buffet, Berkshire Hathaway, a saisi 75 millions d’actions d’Apple au cours du premier trimestre de cette année à un prix inconnu. À la fin du mois de juin, le dépôt 10-Q de Berkshire Hathaway auprès de la SEC avait révélé la propriété d’environ 246,5 millions d’actions d’Apple, évaluées à plus de 51,5 milliards de dollars.

Le PDG d’Apple, Tim Cook, a toujours salué l’appropriation croissante d’Apple par Buffet. Après tout, l’Oracle d’Omaha est un investisseur à long terme et détient souvent son stock depuis des décennies. Ce n’est pas non plus l’un des pirates d’entreprises comme un autre investisseur d’Apple, Carl Icahn. L’anti-Buffet, Icahn avait vendu ses actions à Apple en 2016 et, bien qu’il ait réalisé un bénéfice de 2 milliards de dollars, s’il avait attendu un peu plus de deux années supplémentaires, il aurait gagnée une somme bien plus importante.

« Nous n’achetons pas d’actions lorsque nous achetons Apple, dans notre esprit. Nous achetons 5% d’une entreprise. Nous achetons 100% de certaines entreprises, et quand elles sont détenues publiquement, nous achetons 5%, mais nous apportons la même pensée. Nous apprécions beaucoup l’économie de leurs activités. Et nous aimons beaucoup leur gestion, leur façon de penser et leur façon d’agir. » – a déclaré Warren Buffet.

Alors qu’Apple est la plus grande holding de Berkshire Hathaway, cette dernière détient 5,1% d’Apple. Cela en fait le troisième investisseur d’Apple après les sociétés de fonds d’investissement Vanguard et BlackRock.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom