The Developers Union demande des essais gratuits des applications et plus de revenus sur l’App Store

 

The Developers Union, un groupe récemment créé par certains développeurs, a publié une lettre ouverte à Apple pour inviter la société à activer des essais gratuits des applications et fournir plus de revenus pour les ventes réalisées sur l’App Store.

Le groupe est dirigé par quatre personnes : Jake Schumacher, responsable de « App: The Human Story », et les développeurs Roger Odgen, Loren Morris et le plus connu, Brent Simmons, créateur d’applications telles que NetNewsWire et MarsEdit. The Developers Union espère recevoir plus de 1 000 signatures dans les prochaines semaines et 20 000 à temps pour la WWDC, afin d’assurer une plus grande attention d’Apple.

Apple permet déjà des essais gratuits pour les applications, mais uniquement pour les services d’abonnement. Il est impossible de publier des versions de démonstration, que ce soit en tant qu’application autonome ou en tant que fonctions limitées dans le temps. L’activation des essais gratuits pour toutes les applications peut inciter les utilisateurs à acheter davantage d’applications.

« En tant que propriétaire de l’App Store, Apple gère la dynamique économique du service. Les essais gratuits pourraient donner une plus grande vitrine aux développeurs indépendants, permettant aux utilisateurs de tester toutes les fonctions d’une application sans payer, au moins pour une période de temps limitée. Ce serait un grand pas en avant. »

Au sujet des revenus, le groupe souhaiterait qu’Apple revoit à la baisse le pourcentage que la société détient pour chaque achat. Aujourd’hui, il est de 30%, mais les développeurs estiment qu’elle peut baisser ce pourcentage de plusieurs points.

 
  • 21638 Posts
  • 8431 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.