John Carmack raconte son amitié avec Steve Jobs

 

John Carmack, l’homme qui a donné au jeu vidéo des chefs-d’œuvre mondiaux comme Quake, Doom et Wolfenstein 3D, a parlé de son amitié avec Steve Jobs et de son opinion sur les jeux vidéo.

Carmack a rencontré Steve Jobs à l’époque de NeXT, lorsque le cofondateur d’Apple avait déjà été licencié de son entreprise. Le développeur a rencontré Jobs car il voulait ajouter les mots « Développé sur les ordinateurs NeXT » sur l’emballage du premier Doom. La demande a été initialement rejetée, mais plus tard Jobs a changé d’avis et a donné sa permission. À ce moment, cependant, le jeu était déjà sorti et Carmack a préféré ne pas apporter de changements à l’étiquette. Malgré cette première rencontre ratée, les deux ont commencé à collaborer sur d’autres projets.

L’histoire montre que Jobs n’était pas un fan de jeux vidéo et qu’il n’était pas très important pour lui d’apporter les jeux les plus célèbres sur ses plateformes. Seulement plus tard, Carmack a été appelé par Jobs comme consultant pour comprendre ce qui devait être adopté sur Mac pour les rendre plus compatibles avec les jeux du moment : « Quand il a réalisé qu’il avait tort, il a donné pleine confiance aux personnes qui avaient été contacté pour un avis ».

Carmack a convaincu Jobs d’adopter OpenGL et, depuis lors, les deux ont commencé à sortir aussi en tant qu’amis, en dehors du lieu de travail. Le créateur de Doom a également participé à plusieurs keynotes d’Apple avec Steve Jobs.

Mais la relation a commencé à se fissurer après le lancement du premier iPhone, pour des désaccords sur l’application web. Carmack était un partisan des applications natives, tandis que Steve Jobs préférait les applications web. Il y avait des discussions très animées sur ce sujet, mais comme vous le savez en 2008 Jobs a changé d’avis et Apple a lancé l’App Store sur l’iPhone.

 
  • 21078 Posts
  • 8295 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.