Samsung et d’autres fabricants de DRAM ont été accusés d’utiliser un système de prix imposé pour augmenter leurs marges bénéficiaires. Aux États-Unis, un recours collectif a déjà été lancé qui concerne aussi les utilisateurs ayant acheté un iPhone, un iPad ou un Mac.

Selon le cabinet d’avocats Hagens Berman, Samsung, Micron et Hynix ont été accusés d’avoir conspiré pour limiter artificiellement la fourniture de puces DRAM et ainsi augmenter les prix. Le recours collectif est valable pour tous ceux qui ont acheté un appareil électronique utilisant la mémoire DRAM produite entre 2016 et 2017.

Le cabinet d’avocats explique que Samsung, Micron et Hynix ont mis au point un moyen de limiter l’offre de DRAM afin d’augmenter les prix des composants et ainsi obtenir des marges bénéficiaires plus élevées. Les coûts plus élevés des DRAM se traduisent par des prix de détail plus élevés pour les consommateurs finaux qui achètent les différents appareils concernés.

Si cela était vrai, ce serait un système de fixation des prix illégal qui aurait conduit les consommateurs à payer les différents appareils plus qu’ils ne le devraient. Il appartient désormais aux juges de donner suite à ce recours collectif.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom