La police se rend à l’enterrement pour déverrouiller le smartphone du mort

 

La police de Tampa Bay, Floride, a décidé d’aller à l’enterrement d’un suspect pour essayer de déverrouiller son smartphone grâce à ses empreintes digitales.

Linus F. Phillip a été tué par la police alors qu’il essayait de s’échapper après un contrôle de routine. Dans la voiture de l’homme, de la marijuana avait été trouvée, et pendant qu’un policier fouillait l’arrière de la voiture pour compléter la fouille, Philip a accéléré soudainement, tout en entraînant le policier avec lui. Pour arrêter sa course, le policier collé à l’arrière du véhicule a tiré plusieurs coups mortels contre l’homme au volant.

Lors des funérailles organisées quelques jours plus tard, la police s’est présentée auprès de la famille pour déverrouiller le smartphone de l’homme à l’aide de ses empreintes digitales. La famille s’est fermement opposée. La petite amie de la victime a dit qu’elle était indignée : « La police nous a manqué de respect et a violé les funérailles d’un de nos chers ». Selon la police, le but de cette tentative était de trouver de nouveaux indices pour une enquête de drogue beaucoup plus large.

À l’heure actuelle, aucun document ne cite le modèle de smartphone en question, mais on sait que cette pratique est de plus en plus répandue aux États-Unis, même en ce qui concerne le déverrouillage de l’iPhone.

Plusieurs experts juridiques conviennent qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un mandat pour effectuer ce type de transaction, et que les règles de confidentialité s’arrête à la mort d’un sujet. D’autre part, le discours éthique est différent, étant donné que le débat est encore très ouvert aux États-Unis.

 
  • 21412 Posts
  • 8377 Comments
Fondateur & Rédacteur

Commentaire

    Aurélie
    23 avril 2018 - 19 07 41 04414

    Quitte à violer l’intimité des personnes, ils auraient mieux fait d’aller à la morgue, et de poser le doigt du mort sur le smartphone pour le dévérouiller ! Au moins personne ne l’aurait su…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.