À Singapour, une tutrice privée a été arrêtée pour avoir mis en place tout un stratagème visant à aider à six élèves lors d’un examen public, en utilisant un iPhone, l’application FaceTime et des écouteurs Bluetooth de couleur peau.

Tan Jia Yan, une femme de 32 ans, a plaidé coupable d’avoir aidé ses élèves à tricher durant leurs examens. Yan est une tutrice en école privée, et à Singapour de nombreux étudiants prennent des cours supplémentaires pour passer des examens très importants. Puisque ces étudiants avaient grassement payé ces leçons privées, pour éviter tout risque, la tutrice avait assuré pouvoir les aider pendant l’examen.

Chaque étudiant avait un iPhone caché sous sa chemise, pour rester en contact avec la tutrice à l’aide de FaceTime. Chaque élève avait alors des écouteurs de couleur peau, ce qui devait limiter les risques d’être découvert. À distance, le tuteur a fourni toutes les réponses aux différentes questions du test. Cet examen, s’il est réussi, est une porte directe vers les universités les plus importantes du pays.

À Singapour, où l’éducation est reconnue comme excellente, ces choses ne restent pas impunies et le tuteur risque jusqu’à trois ans de prison et une lourde amende.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom