L’affaire opposant Apple et VirnetX est encore loin d’être terminée. En cours depuis 2010, Apple a déjà été reconnue plusieurs fois coupables de vols de quatre brevets appartenant à VirnetX, lesquels sont liés aux fonctions FaceTime, VPN ou encore iMessage.

Le tribunal américain a condamné le géant californien à payer 502,6 millions de dollars, qui viennent s’ajouter aux 439 millions de dollars du procès d’octobre 2017, soit un total d’environ 942 millions de dollars. Comme le rapporte Bloomberg « les actions de VirnetX ont augmenté jusqu’à 44% » suite à cette information.

Kendall Larsen, le PDG de VirnetX, a déclaré que les dommages, qui étaient basés sur les ventes de plus de 400 millions d’appareils Apple, étaient « équitables ». De son côté, Apple n’a fait aucune déclaration officielle à ce sujet, mais il est fort possible que ses avocats fassent appel de cette décision. Bien que la firme américaine ait plusieurs milliards de dollars sur ses comptes, elle ne compte pas lâcher 1 milliard comme ça, surtout à une société qui n’exploite pas ses propres brevets, c’est ce qu’on appel un patent troll (un chasseur de brevets).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom