Mark Zuckerberg, face au Congrès américain, avait l’intention de s’en prendre à Apple

 

Comme prévu, le PDG de Facebook Mark Zuckerberg s’est rendu hier au Congrès américain où la séance à durer pas moins de 5 heures. Le sujet n’était autre que le scandale de la société Cambridge Analytica laquelle ne s’est pas gênée pour exploiter illégitimement les données de 87 millions d’utilisateurs du géant des réseaux sociaux.

Jim Watson – AFP/Getty Images

Durant toute l’audience, Mark Zuckerberg s’est montré humble et a répondu aux innombrables questions des sénateurs américains, quand bien même certaines n’avaient que très peu de sens. Mark avait également préparé ce mauvais moment à passer avec des notes sur les sujets qui seraient possiblement abordés. Le photographes accrédités ont pu s’approcher assez prêt de lui pour prendre en photo ses fameuses notes. Ces dernières révèlent que le PDG de FaceBook avait en tête de parler d’Apple et pas forcément en bien. En comparant Facebook à Apple, qui se présente souvent comme un bastion de la vie privée des utilisateurs et de la sécurité des données, les notes de Zuckerberg indiquent que les politiques des deux entreprises sont « similaires ». Il explique que « lors de l’installation d’une application sur votre iPhone, vous autorisez l’accès à certaines informations sensibles, comme c’est le cas quand vous vous connectez à Facebook. » Zuckerberg affirme également qu’il y a « beaucoup d’histoires sur les applications utilisant abusivement les données Apple », bien qu’il ne voit jamais l’entreprise informer ses clients de tels événements. Il est « important de maintenir tout le monde au même niveau », conclut Zuckerberg.

Cliquer pour agrandir

Dans les notes de Mark Zuckerberg, on peut lire une citation faisant référence au fondateur d’Amazon Jeff Bezos : « Il y a des entreprises qui travaillent dur pour vous faire payer plus cher, et il y a des entreprises qui travaillent dur pour vous faire payer moins cher. » « À Facebook, nous essayons de vous facturer moins, en fait, nous sommes gratuits », lit-on dans les notes de Zuckerberg.

Zuckerberg devra également répondre à d’autres questions aujourd’hui devant les comités du commerce et de la magistrature du Sénat. Lors de sa première audience, le PDG de Facebook a présenté ses excuses aux sénateurs pour la mauvaise gestion qui a mené au scandale Cambridge Analytica et a promis que des mesures seront prises pour améliorer la confidentialité des utilisateurs.

 
  • 21892 Posts
  • 8485 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.