Selon diverses rumeurs, il semble qu’Intel envisage d’acquérir Broadcom, une société spécialisée dans la production de semi-conducteurs et de circuits intégrés. Les nouvelles touchent également Apple, à la fois parce que Intel produit certains composants utilisés sur l’iPhone, et que Broadcom a essayé d’acquérir Qualcomm, un important fournisseur du géant californien, avant de devenir le protagoniste d’une bataille juridique avec Apple.

Cette possible acquisition de Broadcom par Intel viennent juste après que Broadcom ait refusé l’offre de 121 milliards de dollars de Qualcomm. Si Qualcomm venait à racheter Broadcom, Intel devrait faire face à un concurrent beaucoup plus grand et plus dangereux, d’où l’idée d’acquérir directement Broadcom.

La bataille juridique d'Apple et Qualcomm profiterait à Intel et ses puces 4G pour iPhone 8

Pour le moment, il n’y a pas d’autres détails à ce sujet, sauf qu’Apple regarde très attentivement le développement de ces négociations. Comme vous le savez, Qualcomm et Apple ont été les protagonistes d’une bataille juridique très mouvementée pendant des mois. Tout a commencé avec une plainte d’Apple, dans laquelle elle avait indiqué que Qualcomm demandait des paiements pour des royalties de brevets auxquels elle n’avait aucun droit, demandant jusqu’à 1 milliard de dollars pour assurer la fourniture de modems pour iPhone. Au total, Qualcomm aurait extorqué 1 milliard de dollars à Apple, ce que la société exige désormais dans la poursuite déposée ces derniers mois.

Apple accuse également Qualcomm d’avoir augmenté illégalement les prix des redevances par rapport à la concurrence, en jouant sur les contrevérités. Pour les avocats d’Apple, Qualcomm a usé de son « pouvoir de monopole » pour ne pas respecter les engagements FRAND (ceux qui obligent à délivrer certains brevets considérés comme des standards de l’industrie d’une manière juste, raisonnable et non discriminatoire) des redevances beaucoup plus élevées. La plainte déposée par Qualcomm nie ces allégations et parle de la volonté de la société Cupertino de vouloir des coûts de licence inférieurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom