On ne change pas une équipe qui gagne ! Eh oui, iFixit a de nouveau frappé…avec une scie cette fois ! Le HomePod semble avoir en effet été l’un des appareils Apple les plus compliquer à démonter.

Le géant californien a pris l’habitude de fermer ses écosystèmes mais aussi ses produits pour éviter à ses fidèles clients d’y mettre les mains. D’ailleurs, iIfixit explique que « le HomePod gagne à être le pire appareil jamais ouvert. Cette chose est à l’épreuve des balles – elle résiste aux vibrations intenses et minimise le bourdonnement des composants. »

Avant d’en arriver à l’image ci-dessus, iIfixt a dû jouer de la scie, de pistolet à chaleur, ou encore du couteau. Une fois ouvert, le HomePod a laissé entrevoir ses entrailles : un connecteur de 14 broches, un processeur A8, 1 Go de RAM, 16 Go de stockage, un module Wifi MIMO 802.11ac, une puce Bluetooth 5.0, un circuit de 19 LEDs pour diffuser les couleurs de Siri, et les 7 tweeters.

Notez également qu’en tirant assez fort sur le câble d’alimentation, il est possible de le retirer, mais ce n’est pas conseillé, et surtout cela ne sert à rien d’autant que le HomePod ne fonctionne pas sur batterie.

À 350$ le HomePod, nous le trouvons assez cher pour ce qu’il fait. Il y a d’autres enceintes plus ouvertes aux applications qui coûtent moins cher tout en offrant une excellente qualité sonore. Vous pouvez vous tourner vers les enceintes Sonos, Riva, et bien d’autres avec lesquelles vous pourrez sans mal écouter vos musiques depuis Spotify – contrairement au HomePod qui ne fonctionne qu’avec Apple Music.

Pour en revenir à son dépeçage, iFixit estime que le HomePod mérite la très bonne note de 1/10, comme d’autres appareils Apple. Concrètement, vous ne changerez pas un élément dans le HomePod aussi facilement qu’un écran d’iPhone. Mieux vaut éviter d’y mettre les pattes, sans oublier que cela fera sauter la garantie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom