Comme avec les AirPods et sa puce W1, le système de configuration du HomePod est basé sur la proximité ce qui permet d’afficher automatiquement une fenêtre sur votre appareil iOS lorsqu’un périphérique configurable est tout proche.

Notez que ce système est également utilisé pour partager les mots de passe Wi-Fi, pour configurer de nouveaux appareils iOS, Apple TV et même l’Apple Watch. Si le HomePod profitera lui aussi de ce système, il sera néanmoins nécessaire à ce que l’authentification à deux facteurs soit activée pour des raisons de sécurité.

Apple explique également que l’appairage ne sera possible seulement si l’iPhone ou l’iPad tourne sous iOS 11.2.5 au minimum. L’appariement nécessite un code d’accès qui peut être saisi de deux façons différentes. Le premier se fait avec un son ami par le HomePod puis entendu par le périphérique iOS – la seconde méthode se fait à l’aide d’un code dicté par Siri que l’utilisateur devra ensuite saisir manuellement sur son appareils iOS.

À ce stade, il ne restera plus qu’à confirugrer le HomePod avec HomeKit et de choisir la pièce où sera installé l’enceinte connectée d’Apple. Il faudra bien entendu terminer la configuration avec un compte iCloud et iTunes qui se fait automatiquement.

Précisons au passage qu’il est possible de définir HomePod comme faisant partie d’un système stéréo, mais cette fonctionnalité ne sera disponible qu’avec iOS 11.3, lorsque celui-ci sera proposé en version finale au printemps prochain. Le HomePod supportera plus tard dans l’année AirPlay 2 et l’écoute en stéréo.

Pour mémoire, le HomePod sera disponible en précommande à partir du 26 janvier sur l’Apple Store en ligne aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, tandis que sa commercialisation débutera le 9 février au prix de 349 $.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom