Alors que l’affaire du BatteryGate continue de mettre Apple dans une très mauvaise position, elle permet à la législation sur le « droit à la réparation » de gagner du terrain, comme le rapporte iFixit.

Aujourd’hui, le site met en évidence que se sont pas moins de 17 états américains où ont présenté des factures qui réduiraient les coûts de réparation en permettant à des ateliers de réparation indépendants et aux consommateurs de pouvoir se fournir en pièces détachées, outils et manuels.

iFixit et Repair.org notent que bien qu’aucune des mesures législatives présentées jusqu’ici cette année n’ait été adoptée, la limitation des iPhones par Apple avec des batteries plus anciennes joue un rôle dans la pression croissante pour le droit à la réparation.

Plusieurs audiences sont prévues dans ces 17 états : Hawaï, Illinois, Iowa, Kansas, Massachusetts, Minnesota, Missouri, Caroline du Nord, Nebraska, New Hampshire, New Jersey, New York, Oklahoma, Tennessee, Virginie, Vermont et Washington. Avec l’étranglement du BatteryGate, Apple doit aujourd’hui faire face à un mécontentement général de ses clients qui auraient préféré à un remplacement gratuit de la batterie des iPhone, au lieu d’avoir à payer 29€ – un tarif en vigueur dans le monde entier jusqu’en décembre 2018 suite à cette affaire du bridage des performances de l’iPhone – auparavant le prix était de 89€. De plus, les clients souhaitent qu’Apple réduise le délai d’attente pour le remplacement de batterie.

« Le droit de réparer est un problème qui a été incroyablement controversé dans le passé. Apple et d’autres grandes entreprises ont longtemps lutté contre l’idée, réfutant la législation et la politique dans des États comme New York et le Nebraska. »

Par exemple, la semaine dernière, le comité de la technologie de Washington a tenu une audience sur le droit à la réparation avec le soutien des entreprises locales et des organisations à but non lucratif. Les associations commerciales étaient cependant là pour s’opposer au projet de loi « sous la direction d’Apple et de John Deere ».

Reste à voir si une partie de cette législation passera ou non, mais avec le soutien du droit à la réparation, la lutte d’Apple semble plus compliquée que jamais.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom