Apple : un investissement de 350 milliards de dollars, 20 000 emplois et un nouveau campus aux États-Unis

 

Apple a publié un nouveau document où elle dévoile ses plans d’investissement américains à venir qui comprennent la création de nouveaux emplois, un nouveau campus et le rapatriement d’une partie de l’argent actuellement stocké à l’étranger.

L’objectif d’Apple est de contribuer à l’économie américaine avec un investissement de 55 milliards de dollars en 2018 et de 350 milliards de dollars supplémentaires au cours des cinq prochaines années. Tout cela sera accompagné de nouveaux emplois directs et d’investissements directs dans les fournisseurs nationaux. Apple va également augmenter son fonds de fabrication de pointe de 1 à 5 milliards de dollars.

Le Advanced Manufacturing Fund est un fonds conçu par Apple pour créer des emplois aux États-Unis grâce à des investissements en faveur des fournisseurs. Apple a déjà investi 200 millions de dollars dans Corning, une société de fabrication de verre Gorilla, et 390 millions de dollars dans Finisar, un fournisseur qui produit des composants laser de surface verticale (VCSEL) utilisés dans la caméra True Depth de l’iPhone X.

Tim Cook a déclaré : « Apple a une histoire de succès qui n’aurait pas pu avoir lieu en dehors des États-Unis, et nous sommes fiers de construire notre avenir en soutenant l’économie américaine. Nous croyons profondément au pouvoir des talents américains et nous concentrons nos investissements sur des domaines où nous pouvons avoir un impact direct sur la création d’emplois et la préparation à des emplois spécialisés. Nous avons un profond sentiment de responsabilité envers notre pays et ses habitants. »

Apple prévoit également de rapatrier une grande partie de ses profits à l’étranger (environ 245 milliards de dollars) et de payer 39 milliards de dollars en taxes pour compléter cette transaction.

La société souligne que c’est le plus important montant d’impôt jamais payé aux États-Unis. Ces taxes, combinées aux investissements aux États-Unis et aux dépenses en capital prévues, représentent 75 des 350 milliards qui seront dépensés dans le pays d’ici cinq ans.

Apple va également créer 20 000 nouveaux emplois et dépenser 30 milliards de dollars pour embaucher de nouveaux employés dans l’actuel Apple Park et pour l’ouverture d’un nouveau campus. Ce nouveau campus hébergera d’abord une grande partie du support technique pour les clients. L’emplacement sera annoncé dans les prochains mois.

Plus de 10 milliards de dollars de dépenses en immobilisations prévues par Apple seront investis dans des centres de données aux États-Unis, avec l’ouverture d’une nouvelle usine à Reno, au Nevada. À ce sujet, Tim Cook a donné le premier coup de pelle en compagnie d’Hillary Schieve (Maire de Reno) et Brian Sandoval (gouverneur républicain).

Apple prévoit également d’investir de l’argent dans l’éducation pour aider les gens à apprendre le code et créer des applications iOS en utilisant Swift.

 
  • 20899 Posts
  • 8279 Comments
Fondateur & Rédacteur

Commentaire

    steven
    18 janvier 2018 - 14 h 35 min

    Cool je viens de comprendre d’Apple nous fait payer l’arrêt de son évasion fiscal…. Dans l’article plus haut ça parle des 350 milliards d’investissement pour justifier le prix de l’iPhone, j’avais pas compris que cela concernait les impôts non payer qui vont l’être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.