Accro à l’iPhone : les actionnaires réclament à Apple une étude pour vérifier l’impact sur les plus jeunes

 

Deux actionnaires importants d’Apple, Jana Partners et California State Teachers’ Retirement System (CalSTRS), ont demandé à la société de lancer une étude pour comprendre quelles pourraient être les conséquences d’une utilisation prolongée de l’iPhone par des utilisateurs plus jeunes.

Dans une lettre ouverte envoyée ces dernières heures, ces actionnaires s’inquiètent de l’impact que l’utilisation prolongée des smartphones peut avoir sur les jeunes utilisateurs. Apple est invitée à lancer une étude à ce sujet et à offrir plus de restrictions parentales sur iOS.

Dans la lettre, il est également dit que les difficultés sociales croissantes découlant de la dépendance au smartphone pourraient affecter négativement Apple, il est donc important de faire la lumière sur le problème et de prendre des décisions immédiatement.

Concrètement, les actionnaires proposent à Apple d’ajouter de nouvelles fonctionnalités pour les parents qui veulent limiter l’utilisation de l’iPhone à leurs enfants. Par exemple, des fonctions pourraient être intégrées pour limiter les heures de la journée et l’utilisation de certaines applications, chacune avec un délai spécifique d’utilisation possible. En outre, les parents pourraient avoir des options pour surveiller la façon dont l’iPhone est utilisé.

iOS propose déjà des fonctionnalités de restriction qui peuvent être activées par les parents, mais celles-ci affectent principalement les achats d’applications, l’accès au contenu « offensant » et le partage de position.

Si Apple entend cette demande, il serait peut-être judicieux de pouvoir intégrer ce genre d’option sur iPad, pour là encore limiter le temps d’utilisation des plus jeunes, et ne plus avoir besoin d’être toujours derrière leur dos à les surveiller.

 
  • 20661 Posts
  • 8210 Comments
Fondateur & Rédacteur

Commentaire(2)

    raleur
    8 janvier 2018 - 16 h 57 min

    Les jeunes ne sont pas dépendant à l’iPhone. Mais aux applications installées sur l’iPhone ou tout autre smartphone d’ailleurs. C’est pas un problème inhérent à l’iPhone ! C’est plutôt Facebook Instagram WhatsApp Snapchat qui devrait faire cette étude.

    raleur
    8 janvier 2018 - 16 h 58 min

    Devraient*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.