Selon plusieurs sources, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company TSMC aurait sécurisé toutes les commandes pour le processeur A12 qu’Apple prévoit d’intégrer dans ses futurs l’iPhone de 2018.

Cette nouvelle vient comme confirmer, ce qui d’ailleurs se disait depuis plusieurs semaines, le fait que Samsung devrait être totalement absent de la production de la prochaine puce Apple. L’A12 sera gravé en 7 nanomètres mis au point au cours des derniers mois par TSMC et capable d’assurer de meilleures performances, tout en consommant moins d’énergie.

Pour rappel, l’actuel processeur A11 Bionic utilisé dans l’iPhone 8 et l’iPhone X profite d’un processus de gravure de 10 nanomètres. TSMC travaille déjà sur un processus de 5 nanomètres, qui pourrait voir le jour dans les processeurs qu’Apple implémentera en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom