Le PDG d’Apple, Tim Cook, et le PDG de Koch Industries, Charles Koch, ont publié, malgré leurs divergences politiques sur de nombreux sujets, un éditorial dans le Washington Post demandant au Congrès de protéger les « Dreamers », à savoir les immigrants qui sont entrés comme enfants aux États-Unis et qui ont un emploi.

Signé par le président Obama en 2012, le programme « Dreamers » protège ces immigrants et leur permet d’obtenir un permis de travail renouvelable tous les deux ans. Trump est sur le point de supprimer le programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrival) et d’expulser tous les immigrants illégaux, même s’ils sont entrés dans le pays en tant durant leur enfance. Cette proposition a déjà déclenché plusieurs manifestations aux États-Unis, notamment celle des plus importants PDG du pays.

Voici l’éditorial signé par Tim Cook et Charles Koch:

« À moins que le Congrès n’agisse, ce pourrait être le dernier Noël que les Dreamers pourraient passer dans le pays qu’ils aiment et qu’ils appellent chez eux. »

« Nous devons faire mieux. Notre pays a donné le meilleur de lui-même quand tout le monde était libre de poursuivre ses rêves. Les États-Unis ont connu un succès sans précédent en accueillant des personnes du monde entier qui ont toujours essayé d’améliorer leur vie pour elles-mêmes et pour leurs familles, indépendamment de leurs origines respectives. »

Les deux PDG expliquent que la protection d’un dreamer est essentielle pour réaliser le rêve américain et est un impératif « politique, économique et moral ».

Dans les prochaines semaines, le Congrès devra voter pour une loi qui protégera le soi-disant rêveur. À ce jour, cependant, on ne sait pas encore quel sera le résultat final.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom