Un nouveau brevet montre qu’Apple travaille pour apporter des améliorations à Siri et ses capacités de base. Apple a initialement déposé le brevet en 2016, mais il a été rendu public seulement hier.

Apple décrit le brevet comme suit : « un assistant numérique capable de détecter une entrée vocale chuchotée et de fournir une réponse vocale murmurée ». En clair, si l’utilisateur fait une demande vocale sous la forme d’un souffle, Siri pourrait non seulement le détecter mais aussi répondre d’une manière tout aussi discrète.

Comme l’explique Apple, cela permettrait à Siri d’être utile dans des endroits où le silence est d’or comme c’est le cas dans une bibliothèque où il est en général interdit de parler ou de faire du bruit. De plus, Apple ajoute qu’en murmurant, Siri respecterait les collègues de l’utilisateur.

Bien sûr, Apple cite également le problème de la vie privée d’une telle fonctionnalité. Avoir un utilisateur capable de chuchoter à Siri et de le faire chuchoter signifierait théoriquement que des informations plus sensibles pourraient être partagées via l’assistant vocal.

L’idée centrale du brevet est que Siri serait capable de reconnaître quand un utilisateur chuchote, ce qui serait probablement une fonctionnalité difficile à mettre en œuvre – surtout quand Siri est déjà aux prises avec des commandes et des environnements plus complexes. Toutefois, Apple dit qu’un appareil comme l’iPhone ou Apple Watch serait en mesure de mesurer l’amplitude d’une entrée et les modèles de fréquence pour détecter les chuchotements. En outre, le brevet suggère que Siri pourrait même reconnaître le ton utilisé par l’utilisateur et répondre sur un ton similaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom