Les autorités sud-coréennes auraient irruption dans les bureaux d’Apple à Séoul, en Corée du Sud, juste avant le lancement de l’iPhone X dans le pays.

Le site Metro.co.uk signale que cette descente est susceptible d’avoir été organisée par le gouvernement et les grandes sociétés coréennes afin de fuir à Apple. Des enquêteurs ont visité le siège d’Apple plus tôt cette semaine pour poser des questions sur ses pratiques commerciales avant le lancement du smartphone.

Ce raid est susceptible de soulever des questions quant à savoir si les autorités sud-coréennes essaient d’entraver le succès de l’iPhone X, qui s’est très bien vendu à travers le monde. Les produits Apple sont très populaires en Corée du Sud, mais c’est aussi le pays qui abrite plusieurs géants de la technologie, dont Samsung et LG.

En décembre dernier, Park Geun-hye, alors président de la Corée du Sud, a été mis en accusation pour avoir accepté des pots-de-vin. Dans le cadre de la même enquête, le chef de facto de Samung, Lee Jae-yong, a été condamné en août pour corruption et condamné à cinq ans d’emprisonnement. Il a été reconnu coupable de corruption, de détournement de fonds et de parjure.

Rappelons également que la Korea Fair Trade Commission a souvent été accusée d’abuser de ses pouvoirs pour protéger les entreprises locales contre la concurrence d’Apple et d’autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom