Récemment, Apple a fait savoir que le lancement du HomePod n’aurait finalement lieu qu’au début de 2018, sans donner plus de raisons. La première enceinte Siri d’Apple sera d’abord commercialisé aux États-Unis, au Royaume-Uni, ainsi qu’en Australie.

D’après Bloomberg, la firme américaine aurait pour objectif de vendre au moins 4 millions de HomePod l’année prochaine. Mais son arrivée tardive sur le marché pourrait bien lui jouer un mauvais tour. Actuellement, le marché est détenu par les enceintes intelligentes dotées de l’assistant de Google ou Alexa.

À titre d’exemple, Amazon a écoulé 15 millions d’enceintes dotées d’Alexa, ce qui place le géant en très bonne position. Dans le cas d’Apple, le HomePod n’a pas encore fait ses preuves, et il reste toujours l’inconnue du prix, un aspect très important pour les consommateurs. Aujourd’hui, il existe plusieurs enceintes intelligentes à des prix très abordables. Le HomePod peut en effet rencontrer son public, mais tout dépendra de ses fonctions ainsi que de son prix.

De fait, l’objectif de 4 millions de HomePod vendus en 2018 n’est pas gagné d’avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom