Tuerie du Texas : Apple déclare que le FBI aurait dû les contacter

 

Suite à la tuerie de dimanche dernier dans une église baptiste de Sutherland Springs, au Texas, qui a fait 26 morts et 20 blessés, le FBI a récupéré le téléphone du tueur, Devin Patrick Kelly, sans dire immédiatement qu’il s’agissait d’un iPhone.

Apple a alors réagi à ce sujet en déclarant que le FBI aurait dû entrer en contact avec elle afin d’obtenir une aide dans le but d’accéder aux données de l’iPhone. Précisons que cet iPhone dispose du capteur Touch ID, bien qu’on ne connaisse pas le modèle exact. Le FBI aurait alors pu utiliser le doigt du tueur pour y accéder mais cela n’a pas été fait. Et au-delà des 48h, l’iPhone demande le code de déverrouillage par sécurité. En clair, le FBI a désormais besoin de ce code pour entrer dans l’iPhone.

(credit : afp.com/Mark RALSTON)

Dans son communiqué, Apple rappelle également qu’elle propose des formations aux agents afin de leur enseigner tous les rouages de l’iPhone. S’ils avaient eu un minimum de formation, les agents du FBI auraient utilisé le doigt du tueur dans les 48h.

Désormais, Apple est prête à offrir son aide au FBI en accédant aux données iCloud du tueur, il lui faut juste un mandat pour lancer la procédure.

 
  • 18949 Posts
  • 7859 Comments

Fondateur & Rédacteur

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *