Récemment, nous parlions d’un test de Face ID réalisé avec des jumeaux monozygotes. Aujourd’hui, ce sont deux frères Rinat et Salavat Kapot, avec 4 ans de différence, qui seraient parvenus à passer outre la sécurité de Face ID. Le premier est le propriétaire de l’iPhone X, il n’a donc aucun mal à déverrouiller l’appareil.

Ensuite, son frère Salavat a utilisé l’iPhone X en utilisant le code à 6 chiffres pour accéder à l’interface. Et après plusieurs heures d’utilisation et de nombreux échecs, Face ID a appris de son expérience en enregistrant le second visage (non configuré dans Face ID), ce qui lui a finalement permis de déverrouiller l’iPhone X au bout d’un moment à l’aide de Face ID, comme s’il s’agissait du propriétaire.

Désormais, les deux frères peuvent chacun utiliser Face ID sur le même iPhone X puisque celui-ci a enregistré les données du second visage. Si cela a fonctionné, c’est aussi grâce à une ressemblance entre les deux frères malgré la différence d’âge.

Nous avons testé le même chose avec une autre personne sans lien de famille, le résultat est que Face ID n’a jamais flanché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom