Rien ne va plus entre Apple et Qualcomm. Les deux sociétés se sont engagées dans un procès sur fond de redevances dont l’une les trouve trop élevées tandis que l’autre s’en défend. De fait, Qualcomm aurait déjà arrêté de fournir le logiciel de test au géant californien.

Le Wall Street Journal explique que Qualcomm aurait également « refusé de tester ses puces dans les prototypes d’iPhone et iPad ». De son côté, Apple serait déjà dans une autre optique, celle de passer exclusivement par Intel et MediaTek concernant les modems destinés à ses futurs appareils de 2018.

Concrètement, Apple a dans l’idée d’exclure définitivement Qualcomm de ses fournisseurs de puces modems. Elle pourrait même prendre la décision qu’en juin prochain, soit trois mois avant la sortie officielle de son futur iPhone. Ce changement semble obligatoire pour Apple qui compte bien aller jusqu’au bout du procès, comme l’a confirmé Tim Cook le PDG d’Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom