Apple a fait appel concernant la violation d’un brevet de l’Université de Wisconsin-Madison

 

En 2015, Apple a été condamnée à payer 826 millions de dollars pour contrefaçon de brevet de l’Université de Wisconsin-Madison en rapport avec l’efficacité des processeurs. La compensation a ensuite été ramenée à 234 millions $ parce que la violation n’a pas été intentionnelle, mais la somme a tout de même augmentée à 506 millions $ après qu’Apple ait continué à violer le brevet. Maintenant, la firme de Cupertino fait appel à cette dernière décision.

« Apple soutient que la décision est pleine d’erreurs et doit donc être révisée. »

Elle l’estime trop excessive et doit être complètement réévalué par les avocats, notamment la facture de 506 millions de dollars de la société : «… tous les aspects du verdict et les arrêts ultérieurs du jury sont insuffisants, à partir de l’identification de l’infraction, à la validité de brevets et le calcul des dommages. »

Le brevet aurait été exploité par Apple pour développer les processeurs A7, A8 et A8X implémentés dans l’iPhone et l’iPad. Une partie de la technologie utilisée par Apple appartient à la Wisconsin Alumni Research Foundation, qui souhaite désormais être dédommagée à hauteur 506 millions de dollars en compensation, soit deux fois plus que en première instance en 2015.

 
  • 18943 Posts
  • 7858 Comments

Fondateur & Rédacteur

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *