La bataille qui oppose Qualcomm et Apple sur fond de redevances impayées n’est pas prête d’arriver à son terme. Récemment, Le fondeur s’est vu refusé sa demande de paiement de ces dernières par la justice américaine.

Suite à cette décision, Qualcomm a décidé de mener de front une nouvelle attaque contre Apple en Chine, en tentant de bloquer les ventes et la fabrication d’iPhone. C’est auprès du tribunal de Pékin que cette demande a été faite mais non sans risque pour Apple qui pourrait se voir interdir de poursuivre la production d’iPhone ainsi que les ventes.

Néanmoins, les avocats du géant américain ont tenu à apporter quelques précisions à ce sujet. Il n’est pas si évident que Qualcomm ait gain de cause pour une raison bien précise. Apple emploie indirectement de nombreuses travailleurs en passant par des sous-traitants chinois. Dans le cas où Apple ne peut plus fabriquer ni même vendre ses iPhone en Chine, ces emplois seraient directement touchés.

En tout état cause, les chances que le tribunal tranche en faveur de Qualcomm sont très minces. Des centaines de milliers d’emplois sont concernés par cette affaire. Probablement que Qualcomm et Apple trouveront un accord permettant de ne pas en arriver à un tel point de non retour pour les deux parties.

Cette affaire est encore très loin d’être terminée, plusieurs années risquent d’être nécessaires pour qu’un accord mette fin à cette bataille juridique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom