Selon CNBC, Apple travaille avec l’Université de Stanford et la société American Well pour tester la surveillance des problèmes cardiaques avec l’Apple Watch.

La firme de Cupertino souhaite en effet exploiter le capteur de fréquence cardiaque de sa montre pour détecter des taux de battements anormaux et informer l’utilisateur en cas de problèmes.

Les rythmes cardiaques anormaux ne sont pas toujours un symptôme d’un problème, c’est pourquoi Apple travaille avec des spécialistes pour gérer ce type de mesure. L’objectif d’Apple est de détecter des problèmes complexes tels que la fibrillation auriculaire, qui ne présente aucun symptôme externe et peut causer de graves problèmes cardiaques.

Ces tests démontrent une fois de plus qu’Apple s’investie beaucoup dans le domaine de la santé, grâce au partenariat avec des médecins spécialisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom