Si Apple pourrait avoir confié à Samsung une partie de la production des processeurs de l’iPhone en 2018, son partenaire TSMC a lui aussi prévu de mettre tout en œuvre pour avoir la plus grosse part du gâteau.

TSMC a en effet déclaré que ses usines seront en mesure fabriquer ses processeur gravés en 7nm destinés au futur iPhone en 2018. Le fondeur a expliqué également avoir fait d’importants investissements, de sorte qu’il puisse répondre aux exigences des géant californien au niveau de la technologie FinFET, et probablement pour avoir une cadence de production plus importante.

Reste maintenant à savoir si le partage de la production entre Samsung et TSMC sera à part égale. Apple pourrait charger l’un ou l’autre d’une part plus importante en fonction du prix du processeur qui lui sera proposé par ces deux fournisseurs. Et l’on sait que la firme californienne à pour habitude de faire jouer la concurrence précisément dans ce genre de situation pour tirer les prix au plus bas possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom