Alors qu’iTunes détenait une belle part marché pour les achats et locations de films, à hauteur de 50% en 2012, les nouveaux services lancés par une concurrence très agressive lui ont fait du tort ces dernières années.

Le Wall Street Journal explique en effet, que sa part de marché est passé de 50% à entre 20 et 35%. Le site s’appuie sur de récentes révélations faites par plusieurs studios de cinéma hollywoodiens. Cela signifie que depuis 2012, l’iTunes Store n’est plus aussi rémunérateur qu’avant, mais il a tout de même permis à Apple d’enregistrer une recette de 24 milliards de dollars au cours l’année fiscale 2016. Le montant est très important, et Apple compte bien le doubler sous 2 ans, soit d’ici 2020.

Aujourd’hui, les meilleures ventes sont réalisées depuis l’App Store, et cela ne risque pas de changer avant longtemps. Apple y consacre beaucoup d’énergie pour le rendre plus attrayant, et ce n’est pas les changements dans iOS 11 encore en version bêta qui nous diront le contraire.

Pour ce qui est de la chute d’iTunes, celle-ci n’est pas seulement la faute d’Apple, plusieurs concurrents se sont mis sur ce créneau comme Netflix, Amazon entre autres services VOD. Il dépend maintenant des contenus que chaque service arrive à avoir en exclusivité. Vous trouverez certaines choses sur iTunes que vous ne trouverez pas chez Netflix et vice-versa. Par exemple, Comcast  aux États-Unis représente désormais à lui seul une part de 15%.

Apple travaille aujourd’hui d’arrache-pied pour proposer de nouveaux contenus exclusifs aussi bien pour iTunes que pour Apple Music, mais les accords avec les studios hollywoodiens et autres labels ne sont pas aussi évidents à obtenir sachant que la firme de Cupertino est très exigeante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom