Apple ne peut plus tolérer les fuites sur ses futurs appareils

 

Apple est connue pour son culte du secret, ce qui lui vaut d’être la cible première des leakers lesquels font fuites des éléments sur ses futurs produits, et ce plusieurs mois avant leur annonce officielle.

Et Apple commence sérieusement à en avoir marre de se battre contre ça. C’est pourquoi, elle a récemment organisé une réunion avec une centaine d’employés pour leur inculquer son culte du secret. Mais là encore, même la réunion et le sujet ont déjà fuité, grâce au site The Outline.

 

Durant cette réunion, Apple a expliqué que les fuites provenaient jusqu’en 2016 de ses fournisseurs et de leurs employés. Ces derniers étaient soit contactés par des médias tiers qui payaient en échange d’informations alléchantes sur les futurs iPhone/iPad. Mais Apple s’est rendue compte que désormais les fuites émanent désormais directement de ses propres employés.

Le géant californien a alors mis sur pied une équipe depuis un moment, laquelle est en charge de s’occuper des fuites de manière à les maintenir du mieux qu’elle peut, pour éviter qu’elles ne tombent pas entre de mauvaises mains, à savoir les médias. Pour ce faire, Apple rachète régulièrement des fuites ou châssis concernant ses prochains appareils directement aux leakers.

À titre d’exemple, Apple avait racheté en 2013 pas moins de 19 000 châssis d’iPhone 5c en fuite. Les vols de châssis sont aussi le point de départ des premières divulgations. Cela a été le cas en 2014 avec 387 châssis volés, puis 57 en 2015, et seulement 4 en 2016. Cette réduction des vols est la résultante du travail d’Apple qui demande à ses fournisseurs de mettre tout en œuvre pour stopper les fuites au sein même de leurs usines.

Greg Joswiak, vice-président d’Apple, est également intervenu durant la réunion pour dire que ces agissement ne pourraient plus être tolérés. Pour Tim Cook, même son cloche qui souhaite réduire au minimum les fuites, car cela gâche clairement la surprise au moment de l’annonce officielle.

Seulement, ce combat paraît un peu perdu d’avance dans la mesure où certains vont jusqu’à mettre des affiches publicitaires dans des arrêts de bus ou dans les dortoirs des usines pour pousser les employés à leur donner des informations exclusives. En échange, ces derniers peuvent recevoir de belles sommes d’argent pour chaque fuite. Au total, ils peuvent espérer ce faire un an de salaire en très peu de temps. De fait, il y aura donc toujours des employés prêts à prendre le risque et sortir des châssis d’iPhone ou autres composants. Apple ne peut pas contenir de tels agissements à 100% malgré toutes les précautions prises par ses fournisseurs.

Retenons que la réunion intervient au moment où les fuites sur l’iPhone 8 se font de plus en plus présentes sur la toile. Alors peut-être que la plupart sont vraies..!?

 
  • 17928 Posts
  • 7505 Comments
Fondateur & Rédacteur

Commentaire(3)

    steven
    20 juin 2017 - 18 h 50 min

    Peut être vrai ou peut être ce créer une attente qui joue sur les vente du 7 actuellement ou même pire on convainc tout le monde de nouveautés sûres qui ne le seront peut être pas…. genre écran totale, recharge sans file, empreinte intégré à l’écran….. bref si ce n’est pas le cas la déception en sera que plus grande et prouvera qu’Apple ne sais pas se renouveler au même titre que Nokia à une époque….

    Lionel
    20 juin 2017 - 19 h 58 min

    Mdr

    CQFD
    21 juin 2017 - 18 h 56 min

    les traîtres sont à virer, un point c’est tout!
    vous trahissez, pour de l’argent, votre patron: c’est la base du contrat de travail!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *