Apple aiderait le gouvernement britannique à lutter contre le terrorisme

 

Après les attentats survenus à Manchester et à Londres très récemment, Apple serait prête à aider le gouvernement britannique et les agences de renseignement pour lutter contre le terrorisme, grâce à ses capacités techniques permettant l’espionnage de certains clients du pays, rapporte le Rolling Stones et d’autres médias.

Si Apple a toujours protéger la vie privée de ses utilisateurs, comme dans l’affaire contre le FBI suite à l’attaque de San Barnardino, le PDG d’Apple Tim Cook a confirmé que son entreprise aide la Grande-Bretagne à lutter contre le terrorisme, en fournissant un soutien technique important. Cook, n’a pas donné d’autres détails, mais les dernières informations publiées en ce moment pourraient révéler quelques détails très importants.

 

Le journaliste Kory du Rolling Stone explique :

« Je suis aller au concert One Love Manchester organisé par Ariana Grande et une foule d’autres stars de la musique. Je me sentais incroyablement en sécurité. J’ai noté dans mon iPhone dans l’app Notes : « Il y a un hélicoptère au-dessus de nous. » Pour moi, cette note a servi à me rappeler qu’il y avait un contrôle élevé […] Peu après, je fus arrêté par deux policiers qui, sans expliquer quoi que ce soit, m’ont demandé qui j’étais et si j’avais écrit sur mon téléphone quelque chose parlant d’un hélicoptère en vol. Je n’ai pas demandé quoi que ce soit sur la façon dont ils ont pris connaissance de cette note, mais ils ont commencé à fouiller le sac et les documents. Une fois qu’ils ont compris que je n’étais pas une menace, ils m’ont remercié et présenté leurs excuses, en disant: « Vous devez comprendre, la tension est élevée. » Manchester était vraiment en sécurité ce soir-là. »

On peut alors se demander dans ce cas précis, comment les autorités ont su que le journaliste avait écrit une telle note dans son iPhone. Il est probable qu’Apple apporte un soutien technique en surveillant ses clients sur iPhone dans une zone délimitée. Possible aussi qu’Apple ait mis en place une sorte de blacklist avec des mots-clés considérés comme potentiellement dangereux, pour prévenir ensuite la police afin de procéder à un contrôle de ou des personnes ayants saisis l’un des mots douteux.

 
  • 18590 Posts
  • 7714 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *